L'histoire de Junco

L'histoire de Junco

Junco est un petit cheval Paint né en mars 2003. Je l’ai acheté en Outaouais en 2004, alors qu’il avait un an, dans la ferme voisine de mes parents.

À l’époque, j’avais déménagé mon poulain chez mes parents. Nous avions acheté du foin à un producteur voisin, qui avait fait les foins un jour de pluie. Ayant peu de connaissances dans la fabrication du foin, cela ne nous avait pas alarmés et notre foin a chauffé dans la grange. J’ai donné pendant une semaine ce foin à mon poulain et il a commencé à tousser.

Ses premières crises majeures d’asthme, accompagnées de toux et des flancs qui forcent pour expirer l’air, se sont manifestées à 4 ans à la fin de l’automne. Il a reçu une première injection de cortisone à longue action. Sa situation s’est légèrement améliorée, mais pendant plusieurs années, des épisodes de Souffle ainsi que des crises faisaient leur apparition au printemps et à l’automne.

Vers ses 8 ans, un printemps a été plus ardu. Les crises ne s’atténuaient pas et mon cheval soufflait de façon presque chronique. S’ensuit une période où le foin devait être mouillé de façon systématique pour stabiliser la respiration de Junco. Cependant, étant en pension, cette tâche augmentait la charge de travail pour les propriétaires de l’écurie. La technique d’un baril rempli de foin et d’eau qui se vidait était utilisé de façon plus ou moins régulière à force de négociations quand Junco toussait trop.

J’ai dépensé beaucoup d’énergie à trouver des solutions. Sirops, herbes à ajouter dans sa moulée, trouver ma propre ferme pour mouiller son foin. Un casse-tête perpétuel! Chaque départ de l’écurie me donnait l’impression de ne pas faire tout ce que je pouvais pour mon cheval.

Junco a finalement déménagé à l’écurie Laitoibleu en mars 2014 pour ses 11 ans. J’essayais cette écurie, ayant entendu de bons commentaires pour leur utilisation d’un foin spécial avec les chevaux asthmatiques.

À mon grand soulagement (je n’osais pas trop espérer, de peur d’être déçue), il n’a pas eu de crises d’asthme ce printemps là, pas plus que l’été ni l’automne suivant…

Amélioration de 300% de sa santé respiratoire, le Nutri-foin permet de contrôler son asthme et de maintenir sa santé respiratoire. C’est sûr qu’il restera un cheval fragile au niveau de ses bronches, mais il a trouvé une qualité de foin qui lui convient. Les autres pensionnaires sont toujours surpris quand je leur dis que mon cheval fait de l’asthme.

Grâce au Nutri-foin, j’entrevois l’avenir avec plus d’optimisme pour Junco.

Longue vie à Junco et au Nutri-foin! En espérant que d’autres chevaux puissent également profiter de ses bienfaits.

Jasmine